La phase la plus complexe lors de la planification de la construction d’une maison est de connaitre (sans en oublier) les étapes de construction.

A partir de ce moment, il faudra remplir le calendrier avec leur durée pour établir le planning de chantier.

Il n’y a rien de bien compliqué. Le moins facile se situe au moment de l’estimation du temps pour chaque poste.

 

LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION

Avant l’achat du terrain on peut (et on doit!) se renseigner sur le règlement du terrain (POS/PLU).

 

Après l’achat une chronologie de projet se met en place:

Le projet de construction

1- Étude de sol

2- Plans de projet

3- Plans de permis de construire

4- Plans d’exécution Descriptif de travaux

5- Chiffrage

Les travaux de construction

6- Préparation du terrain

7- Maçonnerie: Fondations, dalle, murs, plancher,

8- Charpente

9- Couverture

10- Châssis

étapes de la construction

Cette étape passée, le bâtiment est hors d’eau hors d’air. L’idéal étant d’y arriver avant l’hiver pour pouvoir continuer à y travailler durant cette période.

11- Isolation

12- Électricité, plomberie, ventilation

13- Cloisons

14- Électricité: interrupteurs, prises, raccordement tableau, raccordement compteur extérieur, consuel

Les finitions

15- Peinture

16- Revêtements et plinthes

17- Finitions peinture

18- Cuisine et aménagement intérieur

étapes de la construction

19- Réception des travaux

20- Raccordements et abonnements (EDF, eau, tél)

21-  Déclarations (impôts locaux H1…)

 

 

 

Quelques unes des étapes peuvent se mélanger comme la partie plâtrerie qui verra débuter la pose de cloison sans la terminer (dans le cas du placoplâtre) pour laisser le plombier et l’électricien passer leur tuyaux et câbles respectifs. Une fois fait, le plaquiste fixe la dernière plaque.

 

 

Il en est de même pour la peinture. On réserve la seconde intervention juste après la pose du sol. Ceci à pour but d’éviter de salir les peintures au dernier moment.

 

 

 

La structure simple des étapes du chantier est rendue plus complexe en fonction des dates de disponibilité des entreprises, de la livraison de matériel, des jours fériés, coupures de courant ou d’eau, de circulation ou possibilités de stationnement et tous les autres aléas.

 

 

A partir de là je vous donne un conseil de professionnel d’une grande valeur : achetez un calendrier, photocopiez le et servez vous en de support pour le planning ! C’est ma technique et elle fonctionne très bien.

 

Commentaires
  1. Bonsoir Vidal,

    Je consacre deux articles sur le toit plat aussi appelé toit terrasse :

    http://www.strikto.fr/structures/toit-terrasse/

    http://www.strikto.fr/structures/toit-vegetalise/

    J’espère que vous trouverez ce dont vous avez besoin. Sinon faites le moi savoir je serais ravi de vous aider.

  2. vidal

    juste un commentaire sur la partie charpente…. vous n abordez pas les toits plats… la construction que j envisage est avec un toit plat… je suis preneur de toute idée car j envisage une couverture epdm et votre avis serait interresant… cdt

  3. Bonjour Sébastien,

    Vous êtes nombreux à ignorer ces délais qui disons le sont énormes. Les temps de séchages de chapes aussi sont à prendre en compte de manière à programmer au bon moment la pose du revêtement de sol

  4. Bonjour Tommy et merci pour l’envoi sur « les tâches critiques du planning » .

    Je confirme un point crucial .

    La commande des portes et fenêtres (9 semaines de délai “hors jours fériés”) .
    J’aie justement le cas avec un collègue qui commence à s’agacer et qui ne s’attendait pas du pas mais alors pas du tout à plus de 2 mois d’attentes pas sa porte de garage .En plus dans son cas , les menuiseries viennent d’un pays étranger (Allemagne) .

    Je ne connaissais pas du tout ce petit tour là …Merci encore …

Réagir à l'article !