Toit végétalisé

Toit végétalisé

Aussi appelée écotoit, toit vert ou toiture végétale, le principe du toit végétalisé est très ancien. L’idée est de superposer à la toiture un substrat végétalisé ne nécessitant que très peu d’entretien. Les avantages de ce procédé résident dans l’inertie thermique et l’évaporation mais aussi à échelle plus importante dans l’augmentation du capital végétal en ville.

Les avantages:

– Confort thermique et acoustique

– Diminution de la note de chauffage et de climatisation

– Amélioration de la qualité de l’air

– Filtration des eux pluviales

– Confort esthétique

– Protection de l’étanchéité

 Le toit végétalisé est peu implantée dans l’habitat individuel Français. Il est pourtant répandu sur les bâtiments publics ou encore les grandes surfaces commerciales et industrielles. Elle est  très fréquente chez nous voisins Allemands depuis les années 60. A ce jour, plus de 10% de leurs toitures sont végétalisées. Selon une étude du CSTB la diminution acoustique peut atteindre 15 à 20% et l’inertie thermique réduite jusqu’à 40%.  

 

POIDS DU TOIT VÉGÉTALISÉ

Outre le poids de l’étanchéité, une toiture végétalisée peut varier entre 80 et 250kg au mètre carré. Le poids de la terre est de 1800kg/m3.    

STRUCTURE DU TOIT VÉGÉTALISÉ

Structure porteuse

Béton, bois ou acier cela n’a pas d’importance (sauf si ce n’est pas assez solide!)

Il faut veiller à respecter une pente d’au moins 3% pour l’évacuation des eaux de pluie et ne pas dépasser les 30%.

Faites un tour sur les structures de toit terrasse pour comprendre la base structurelle du toit végétalisé.

Étanchéité du toit terrasse

Étape importante dans la création de la toiture. Il est très important d’y prêter une grande attention car si elle vient à devoir être refaite il faudra retirer le drainage, le substrat ainsi que les plantations pour y accéder. L’étanchéité oit être résistant autant à l’humidité qu’aux racines.

On utilise des membranes de bitume pour assurer l’étanchéité à l’eau. Il faut opter pour un produit résistant aux racines, plus épais que les membranes classiques et le poser en double couche.

Couche de drainage et de filtration

 Le drainage prend place directement au dessus de l’étanchéité.

Il en existe différents types:

– Agrégats minéraux (pouzzolane) – Nappe drainante – plaques de polystyrène alvéolé

Par dessus vient se dérouler un filtre non tissé (ou géotextile) pour retenir le substrat à la surface.

Substrat de croissance

Substrat vegetalComposé de terre, écorce, minéraux, compost(…) il est posé directement sur le géotextile.

D’une épaisseur minimale de 10 à 15cm suivant les régions, on nivellera le tout à hauteur souhaitée. Il est important de bien choisir son mélange pour éviter un poids trop important et qu’il garde ses qualités nécessaires au bon développement des plantations.

Couche végétale

Techniquement il est possible de planter ce que l’on veut sur une toiture végétalisée.

Il faut prendre en compte l’épaisseur du substrat, la pente et la localisation géographique pour faire un premier tri dans les plantations.

De manière générale il faut s’orienter sur des plantes locales et résistantes aux intempéries et aux fortes variations de température.

Il existe aussi des tapis pré-cultivés à dérouler à la manière des rouleaux de gazon.

 

TYPES DE VÉGÉTALISATION

  Plantations extensives

Toit végétalisé

plantation extensive

  C’est le mode de plantation le moins contraignant car on ne l’arrose qu’en cas de sécheresse. On peut le poser sur un substrat de 6cm à 15cm minimum. Ce sont des plantes résistantes qui nécessitent un substrat qui retient l’eau. Ce sont généralement des couvres sol qui sont utilisés, cela ressemble à la toundra. Cette solution est la plus adaptée à la rénovation, nécessite peu d’entretien et est économique.    

Plantations semi intensives

Toit végétalisé

Jardin sur le toit

    L’idée est de recréer un jardin traditionnel sur la toiture. Les plantes sont plus diversifiées qu’en extensif. On peut y mettre aussi bien des couvres sol, du gazon que des légumes ou encore des arbustes. C’est l’idéal pour se construire un jardin en ville en évitant les lourdes contraintes  des plantations intensives. Comme pour un jardin classique il faut prévoir un léger entretien, et de l’arrosage. Un système de goutte à goutte est conseillé.  

Plantations intensives

toit terrasse arbre

toit terrasse arboré

    Solution beaucoup plus lourde que les précédentes, elle est réservée à la construction neuve. On pourra y installer arbres, fruitiers arbustes… Les contraintes de poids sont importantes car les profondeurs peuvent dépasser un mètre mais elle offre une très bonne isolation tant phonique que thermique. Une installation d’un drainage performant et d’un arrosage automatique sont nécessaire. Le jardin aura besoin aussi d’un entretien régulier.      

FOURNISSEURS / RESSOURCES

  • SOPRANANTURE…

Commentaires
  1. Merci, je m’intéresse à ce types de toitures et j’en sais un peu plus maintenant.
    Est-ce que tu as un avis sur les “toits intégraux” (surement pas le bon mot, je veux dire les maisons ou le toit descend jusqu’au sol avec des végétaux sur le dessus). Il semble qu’en terme d’isolation, d’écologie, et de qualité d’air ce soit le top, mais je suppose que c’est sacrément lourd.

    • Tommy

      Bonjour Michaël,
      une toiture de ce genre ne porte pas de nom en particulier. Ce que je peux t’en dire c’est que c’est efficace car si tu le mets à l’ouest ou au nord, tu enlèves un mur et donc il n’y a plus que la toiture à prendre le froid et le vent.
      La couche végétale elle aussi est très isolante. En terme de poids c’est très raisonnable malgré tout il faut que la conception en tienne compte.
      Tu as d’autres solutions: enterrer la façade nord ou la végétaliser. L’isolation par l’extérieur est en tout cas un des meilleur moyen pour isoler.

      Tu t’intéresse à la bio conception? J’ai lu ce livre il est pas mal du tout:
      (http://livre.fnac.com/a1826365/Jean-Pierre-Oliva-La-conception-bioclimatique)

Réagir à l'article !