Le toit terrasse tout le monde en parle mais peu de personnes savent qu’un toit terrasse peut être accessible ou non. Il existe plusieurs manières de le concevoir. En fonction des matériaux il n’y aura pas la même pente à prévoir pour bien évacuer les eaux pluviales. Un toit terrasse peut donc être accessible et recevoir une terrasse ou ne pas l’être et recevoir un végétalisation; c’est ce que l’on appelle une toiture végétalisée. La structure ne sera pas la même en fonction du poids à soutenir. Voici un sujet qui vous explique la conception des toit terrasses en fonction des matériaux et des utilisations.

 TOIT TERRASSE, TOIT PLAT MODE D’EMPLOI

Le toit plat, vaste sujet pour de nombreux Français. Je vais tenter de démystifier son utilisation et sa conception afin que vous compreniez mieux son fonctionnement. Le toit terrasse est un élément particulier de la couverture. Il ne nécessite pas de charpente à proprement parler. Sa pente doit être inférieure à 15°, au delà c’est une toiture inclinée. On peut considérer deux types de constructions, l’une accessible, l’autre non. Et l’on trouve tout type de structure pour le supporter. Au delà du classique toit terrasse supporté par une dalle en béton, vous pouvez oser une structure en bois. Oui le bois c’est solide aussi pour être accessible. Un autre choix consiste à poser un bac acier sur une charpente plate (des solives). Du coup vous ne pourrez plus y accéder. Après avoir choisi la structure qui vous convienne pour profiter de votre terrasse, il faut penser installer un isolant dur qui ne se comprimera pas à force de monter dessus. L’étanchéité qui se trouve juste au dessus quand à elle à besoin d’être protégée de la circulation. Pour ce faire il suffit d’installer des plots en plastique, réglables qui viendront accueillir le sol de votre choix comme des dalles ou une terrasse en bois.

Pour résumer, un toit plat accessible doit comporter deux choses :

  • Une structure solide
  • Un revêtement qui protège l’étanchéité

 

REGARDER LA VIDEO SUR LE TOIT TERRASSE

 

TOIT TERRASSE BÉTON

 

Le toit terrasse en béton peu être réalisée de plusieurs façons:

 

On trouvera au dessus et au dessous une isolation. L‘étanchéité est posée au dessus. C’est un revêtement bitumeux.

Sur le tour de la toiture, le mur remonte de 15 cm (au dessus de l’étanchéité) pour créer l’acrotère. Elle même surmontée d’une couvertine.

Voici à quoi ressemble un toit terrasse en béton:

 Toit-terrasse-beton-toit-plat-construire-sa-maison

Toit terrasse avec isolation extérieure:

 

Toiture terrasse-beton-isolation-exterieure-toit-plat-construire-sa-maison

Détail toit terrasse accessible :

 toit-terrasse-accessible-toit-plat-construire-sa-maison

 Le toit terrasse accessible est réalisable aussi bien en béton qu’en bois. La différence avec le toit non accessibles se situe au niveau de l’isolant supérieur. On s’orientera sur un isolant incompressible pour y poser ensuite l’étanchéité puis des plots réglables sur lesquels seront posées les lames de bois ou dalles

 Détail toit terrasse inaccessible :

 

 toit-terrasse-non-accessible-toit-plat-construire-sa-maison

 

La différence entre un toit terrasse accessible ou non est bien-sur après la structure, le type d’isolation utilisé.  En non accessible il suffit d’une laine de verre de 12 cm “classique”.

 

Et en accessible c’est une isolation dure en plaque qui permet de monter dessus sans tassement.

 

TOIT TERRASSE BOIS

 

Le toit plat bois sera posée sur une ossature bois. L’idée est de poser un bac acier (cela peut aussi se faire en triply) sur des solives. Le dessous des solives est ensuite isolé puis une plaque de plâtre referme le tout. Au dessus du bac acier se trouve une isolation puis l’étanchéité.

Toit terrasse bac acier:

 

Toit-terrasse-bac-acier-toit-plat-construire-sa-maison

 Toit terrasse Triply:  Toit-terrasse-triply-toit-plat-construire-sa-maisonDétail coté:

Toit-terrasse-bois-détail-toit-plat-construire-sa-maison

Vous devez absolument faire attention à une chose : le point de rosée. C’est un déséquilibre entre l’isolation intérieure et extérieure qui produit de la condensation dans l’isolation intérieure. Imaginez donc les conséquences :

  • Tassement de la laine isolante
  • Dégradation des performances thermiques
  • Altération du plafond.

 

Demandez à votre couvreur comment l’éviter. Ce sera en plus un bon test pour vérifier son niveau de compétence. Vue du dessous:

toit-terrasse-bois-isolation-laine-de-verre-toit-plat-construire-sa-maison

 

Le dimensionnement des solives, poutres métal et poutrelles doit être calculé par un professionnel car il dépend de la portée.

On veillera aussi à faire dépasser les murs au dessus de la toiture. Cette partie se nomme acrotère. De même il ne faut pas oublier l’écoulement d’eau. Il est recommandé de créer une pente de 1 à 5% menant vers les descentes d’eaux pluviales. Ces éléments sont valables pour toutes les toitures terrasse.

Concernant l’isolant une laine de roche constitue une bonne piste. Avec une épaisseur de 240mm les performances sont très bonne avec par exemple un R=6 . Arrivé en 260mm, on trouve des produits d’un R=6,5.

Il est important de bien isoler au dessus afin d’éviter la formation de condensation. En dessous de l’étanchéité il y le choix de l’isolant: laine minérale, polyuréthane ou polystyrène. Les épaisseurs disponibles varient de 3 à 12cm. Lorsque l’on a pas le choix, en rénovation par exemple, il faut bien calculer les épaisseurs entre le dessus et le dessous. A voir avec un professionnel qui saura vous guider.

On pourra aussi protéger l’étanchéité avec du gravillon ou en végétalisant la toiture.

Avec une toiture végétalisée l’inertie thermique augmente. En été par exemple, l’humidité de la nuit accumulée s’évapore la journée jouant le rôle climatisation naturelle.

 

LES OUVRAGES SUR LE TOIT PLAT

Couvertures, toitures-terrasses

 

 QUESTIONS/INTERROGATIONS

Vous êtes nombreux à être intéressés par ce sujet. Pour Mieux vous servir dites moi ce qu’il vous manque. Je compléterai le sujet au mieux. Dites le moi dans la partie commentaire en dessous!

Commentaires
  1. Frédéric

    Ok .

    Merci. Mais je n’ai pas trop envie de démonter le toit existant. Ou alors il faut que je passe par un charpentier. Bon au moins me vola éclairé sur le fait que mon maçon n’est pas au point sur ce sujet.
    Salutations.

  2. Frédéric

    Tout d’abord merci pour votre retour.

    Mon maçon est venu voire. Mais celui-ci ne m’a pas convaincu.
    C’est pourquoi j’ai entrepris des recherches et suis tombé sur votre site.
    Donc, j’ai ma hauteur sol fini puisque c’est chez moi. Quand je prend donc depuis mon sol fini à mes chevrons je n’ai que 265 cm.
    Si je prend vos schémas (47 cm ) et si je l’ajoute a une HSP de 2.40m on arrive à 2.87 m dessus étanchéité plus 15 cm d’acrotère )si mon calcul est bon. Alors je pense que c’est cuit pour moi pour faire un toit plat? 

    Salutations.
    F.B.

    • Je comprends. MAIS, vous pouvez faire un toit terrasse même si le niveau de l’étanchéité dépasse celui de la base de la toiture. La connexion des 2 toitures se fait un peu plus haut c’est tout.
      Alors effectivement, cela nécessite de découvrir une partie de la toiture existante et de raccorder la charpente existante aux solives du toit terrasse.

  3. Bulle Frédéric

    Bonjour,

    J’aimerais créer un sas d’entrée en toit plat d’environ 6 mètres carrés. Je suis limité en hauteur car j’ai une avancée de toit. J’aimerais “glisser” cette nouvelle construction dessous. Quelle est la hauteur totale à laquelle je vais arriver en comptant une hsp de 2.40 intérieur?
    Meilleures salutations.
    Frédéric.

    • Bonjour Frédéric,

      Tout d’abord tu n’es pas obligé de ” le glisser en dessous” il peut tout à fait remonter. L’essentiel étant de remonter suffisamment l’étanchéité sous la couverture existante.
      Sinon pour la hauteur cela dépends du type de matériau utilisé mais pour exemple, avec solives bois on va avoir ceci :
      – 240 : plafond
      – 265 : Placo + solives + isolation entre solives
      – 277 : OSB (2) + Isolation (8) + étanchéité (2)
      – 292 : 15 cm d’acrotère
      Du coup tu comptes mettre quoi comme structure de toiture ?

  4. Hardy

    Bonjour Tommy,

    Merci pour toutes les précieuses informations que l’on peut trouver sur votre site.
    J’ai cependant besoin de conseils concernant mon projet,à savoir quelle isolation intérieure adopter.
    Il s’agit d’une extension à ossature bois avec toiture plate composée de la façon suivante extérieur vers interieur:
    Étanchéité/polyurethane 90mm/ bac acier/tout repose sur des poutres bois.
    Je suis sur le point d’isoler à l’intérieur et de réaliser un faux plafond en placo avec de la laine de verre en 200, mais j’aimerai connaître votre avis au sujet d’une éventuelle condensation et la configuration idéale à suivre pour l’éviter.
    Merci par avance
    Guillaume

    • Bonsoir Guillaume,

      Ah la condensation de toiture terrasse ! Un sujet récurrent dont j’ai déjà beaucoup parlé dans ces colonnes.
      Pour l’éviter il ne faut pas coller son isolation sur le dessus et laisser une lame d’air pour s’assurer qu’aucune condensation ne se produira entre les deux couches d’isolants

  5. Matthieu V

    Bonjour,

    Votre site et forum sont très bien ! Je suis en train de réaliser une extension en structure maçonnerie et toiture terrasse bois. La toiture est composée de madrier et OSB 3. Une étanchéité a était réalisée dessus par un professionnel et les menuiseries extérieures sont en place ainsi que l’enduit extérieur. Je souhaitais isoler rapidement le plafond, mais des traces d’humidité apparaissent sur la sous face de la toiture. A la réalisation de l’enduit extérieur les maçonneries étaient encore très certainement humides.
    A aujourd’hui j’ai installer un aérateur, je chauffe de temps en temps et j’aère la pièce parfois la journée entière. J’ai aussi mis en place 3 déshumidificateur. Il y a encore de l’humidité, surtout au matin, en plus à cette période je pense que ça sera long pour la supprimer . Qu’en pensez vous ? Comment faire pour éviter cette condensation ?

    De plus je cherche encore la solution idéale pour l’isolation intérieure, que pouvez-vous me conseiller svp ? Pare vapeur ? Je peux disposer de 50 cm sous toiture.
    Détail de l’étanchéité mise en place : SOUS COUCHE BITUMEUSE PARE VAPEUR TYPE DERBICOAT DE 2,5 MM D EPAISSEUR SUR LE PLANCHER + REVETEMENT D’ETANCHEITE PLASTOMERE-BITUME BI-ARME DE MARQUE DERBIGUM SP4 MM CHAUFFE A LA FLAMME

    Merci pour votre aide

    Cordialement

    • Bonjour Matthieu,

      Etant donné que l’air hivernal est chargé d’humidité, il suffit d’une différence de température entre intérieur et extérieur pour l’humidité s’installe. Donc en chauffant l’air intérieur on crée automatiquement de la condensation. Laisses seulement les déshumidificateurs ce sera suffisant.
      Pour l’isolation, je conseille de mettre 2 couches d’isolant. Une que l’on peut presque coller à l’OSB entre les solives et l’autre en dessous en laissant une lame d’air entre les 2 couches d’isolants. Finir par le pare vapeur. En terme d’épaisseur d’isolant c’est à toi de voir la performance que tu veux atteindre.

  6. Rodolphe PETIT

    Bonsoir Tommy,
    Je découvre avec intérêt votre site qui est une vraie mine d’or. MERCI pour ce beau travail !
    Nous avons un projet de rénovation-extension de notre maison avec création d’un toit terrasse ACCESSIBLE.
    L’accès au chantier n’est possible que par un passage piéton qui fait 150 cm de large sur une vingtaine de mètres… c’est pour cette raison d’accès compliqué que nous pensons à une structure portante en bois.
    Pensez-vous qu’un toit terrasse accessible est envisageable en bois.
    Quelle serait la technique dans ce cas ?
    Merci d’avance pour l’attention que vous porterez à ce message.
    Bien à vous,
    Rodolphe.

    • Bonsoir Rodolphe, merci pour l’intérêt que vous portez à Strikto !
      Vous avez raison, choisir le bois est la meilleure solution pour les accès étroits.
      C’est bien entendu tout à fait réalisable. C’est tout simplement une structure en solive (poutres rapprochées) avec un plancher en OSB de bonne épaisseur. Une pente, de l’isolant dur dessous, mou en dessous, une étanchéité, des plots réglables et la terrasse par dessus

      A bientôt

      • Rodolphe PETIT

        Merci beaucoup Tommy.
        J’ai bien lu : isolant dur dessus et mou en dessous.
        Bien à vous,
        Rodolphe.

  7. brechemier

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour votre site qui est très bien fait!
    Sinon j’avais une question, j’ai fait un agrandissement en toit terrasse sur plancher OSB sans acrotère dont la configuration est la suivante :

    ->de l’extérieur vers l’intérieur :
    Membrane EPDM
    Isolant Polyuréthane de 100 mm
    Pare Vapeur
    OSB 3 de 18mm
    Isolant de 60 mm entre solives
    Ici je voulais savoir si je pouvait mettre de la laine de 240 mm avec pare vapeur???? (j’ai peur au niveau de la condensation)
    Placo

    Merci par avance.

    Cordialement,

    • Bonsoir,
      On peut toujours rajouter de l’isolant, mais le truc c’est de surtout veiller à bien laisser une lame d’air passer entre l’isolant intérieur et la structure du toit, ici les solives.

      A bientôt

      • brechemier

        Bonsoir, merci pour votre réponse rapide. Du coup si je comprends bien, l’isolant de 60 il ne faut pas le coller à l’osb c’est bien ca? Parce que à l’heure actuelle je l’ai collé… Et sinon quand vous parlez de lame d’air, c’est une lame d’air ventilée?

        Merci.

        Bien cordialement,

      • brechemier

        Bonsoir,

        Du coup pour ne pas avoir de problème, au vue des mes caractéristiques, combien d’épaisseur d’isolant je peu mettre coté intérieur sachant que j’ai déjà mis 60?
        Dans votre schéma je vois que il y a un isolant de 80 Polyuréthane extérieur et vous mettez du coup de la laine de 200 intérieur.
        Pour moi ça veut dire que je pourrai rajouter de la laine de 140 en plus de la 60? Il faut mettre en oeuvre un pare vapeur spécial ou le pare vapeur kraft sur rouleau de laine de verre suffit?

        Merci par avance (j’ai beaucoup de questions :s)

        Cordialement,

        • Dans le cas du bois c’est un peu différent car il est très nettement moins conducteur que le béton. Ce qui crée la condensation c’est la différence de température entre l’air intérieur et extérieur. En ajoutant un vide d’air (pas forcément ventilé) puis de l’isolation et enfin votre plafond en plaque de plâtre alors vous êtes bon !

  8. Benoît

    Bonjour,
    Je vais réaliser un toit plat sur une extension. Je pensais faire une dalle hourdis pour rendre mon toi accessible (et éventuellement le végétaliser un jour… mais hors budget pour le moment).
    Par contre, pour avoir déjà réalisé des dalles de compression par moi même sur des dalles hourdis, j’ai l’impression qu’il est compliqué de faire une belle pente. Je pensais donc faire (en partant du bas):
    – dalle de compression
    – pare vapeur
    – isolant (polystyrene)
    -chappe pour avoir la pente
    – étanchéité (je ne sais par encore laquelle choisir: des idées?)
    Est ce que cela parait cohérent?
    Merci de votre retour,

    • Bonjour Benoît,
      C’est la première fois que je vois l’isolant sous la chape. Le risque c’est surtout qu’elle fissure et donc je ne ferai pas comme cela.
      Pour l’étanchéité, l’epdm c’est vraiment bien.

      Le bois permet aussi de faire de l’accessible et c’est autrement plus simple pour réaliser la pente 😉

  9. Bonjour à tous,

    J’ai pour projet une extension de maison toit plat décomposée de la manière ci-dessous
    et j’aimerais savoir si le système est valable et surtout fiable aussi bien de l’extérieur que de l’ intérieur :

    1° couche de gravier EPDM
    2 ° isolant polyuréthane
    3 ° par vapeur
    4 ° OSB 670*2500
    5 ° laine de verre 200 mm

    merci d avance pour vos réponses et restant à votre disposition.

    Ludo

    • Bonjour Ludo, ça me paraît pas mal. Juste le pare vapeur que je mettrai en 5. Sinon isolation intérieur / extérieur c’est nickel

      • Merci beaucoup pour votre réponse rapide

  10. Bonjour,
    J’ai un projet d’agrandissement avec un toit terrasse inaccessible (ossature en bois).
    La hauteur entre la dalle et la gouttière est de 2m60.
    Je souhaite savoir quel type de plancher je dois mettre ainsi que l’isolant.
    Quel hauteur dois-je mettre pour l’acrotère.
    Tous ces points sont importants car je suis limité en hauteur.
    Merci par avance de vos réponses
    Cordialement

    • Bonjour Aziz,

      L’étanchéité peut arriver au niveau supérieur de la gouttière voire plus haut si on veut, ça dépends de la manière de travailler du couvreur.
      Avec une ossature bois autant continuer avec du bois pour la structure du toit avec des solives.

      Du coup en terme de hauteur, seule la règlementation te limitera. L’acrotère sera 15cm au dessus de l’étanchéité. Comme le toit est inaccessible tu peux mettre de la laine de verre ou toute autre isolation.

      Ai-je répondu à tes questions ?

  11. Bonjour
    je suis au maroc au les toit sont normalement plats
    je réceptionne ma construction cle en main au bord de la plage; le toit est deja isolé par une mousse compressible et étanche. j aimerais y poser du carrrelage pour pouvoir marcher /bronzer et transformer le toit en terrasse.
    que dois je faire :
    enlever les traitement et tout refaire a nouveau
    ou construire une autre dale de 5 cm sur l existant et carreler
    votre aide svp

    • Bonjour Said,

      L’isolation doit être dure. C’est tout ce qui compte pour pouvoir poser des plots réglables au dessus de l’étanchéité.
      Avec une isolation molle de type laine de verre, le poids de la terrasse la compressera ce qui aura pour effet de la rendre inutile.

  12. Olivier

    Bonjour,

    Je souhaite réaliser un garage avec un toit plat terrasse en béton, qui sera en partie composé d’une terrasse en lames de bois, et d’une autre partie en toiture végétalisée. Ma question concerne l’isolation, pour un simple garage, elle est nécessaire ? à l’intérieur ? à l’extérieur ?

    • Bonjour Olivier,

      Si tu as un garage en dessous pas besoin d’isolation. Par contre si tu penses à un jour le transformer en pièce, il est utile de le penser sur la partie extérieure.

  13. Erwin

    Bonjour,

    Je réalise une extension de 30m2 environ et j’hésite entre un toit plat en derbigum ou un toit en bac acier panneau sandwich 40mm (avec la pente appropriée).

    Mon souhait est de choisir le revêtement le plus robuste et performant.

    Merci d’avance pour vos éclaircissement.

    Erwin

    • Bonjour Erwin, en terme de robustesse je ne saurais dire lequel est le plus performant. En revanche je met du bac acier sur un toit inaccessible et je préfère le Derbigum pour faire de l’accessible avec évidemment un dallage par dessus.

Réagir à l'article !